ORANJULEP MTL
ORANJULEP MTL closeupORANJULEP MTL contexte

ORANGEJULEP MTL

$380,00$1900,00

Clear
SKU: EC0107 Category: Tags: , ,

À propos de cette oeuvre

Technique mixte : photographies nocturnes, interventions numériques, impression sur canevas, peinture aérosol et vernis. Cette oeuvre originale est disponible en édition de 25 (toutes grandeurs confondues). Chacune des oeuvres de la série est légèrement différente des autres. Également disponible sur papier Fine Art marouflé sur panneau de bois (pour plus de détails : [email protected]).

Photographies prises par Pascal Normand en 2018 dans Ville Mont-Royal, Qc.

Une autre icône de la Métropole, bien que située à Ville Mont-Royal pour être exact. Émergeant sur la rive ouest de l’enclave autoroutière #15 et du boulevard Décarie (« Dé-cÀ-rie » pour les outsiders, « Dé-cÂ-rie » pour les natifs), l’héritage de Hermas Gibeau demeure selon moi l’élément du patrimoine bâti le plus kitsch qui soit! Le bâtiment original de cette institution était similaire mais définitivement plus modeste, plus petit. La première version construite en 1945 devait même, selon monsieur Gibeau, héberger sa famille. Au cours des années 1960, la sphère originale fut relocalisée (voire démolie puis reconstruite) en raison des travaux d’élargissement de l’autoroute Décarie, menant à l’élaboration de la nouvelle boule orange (d’une hauteur équivalente à 3 étages) qui coiffe le casse-croûte encore actif aujourd’hui. Outre l’extravagance de la structure, le mythe est également porté par le secret de la recette de la fameuse boisson à l’orange qui y est servie.

Pendant la quiétude de votre sommeil convenu, je me suis prosterné devant l’orangée divinité, frôlant respectueusement de mon corps étendu, le sol humide bituminé. Autrement dit, pour obtenir ma « shot », il aura fallu que je me couche au milieu du stationnement mouillé,  de sorte que ma lentille ne repose qu’à quelques centimètres du sol. Je n’ai pas de trépied qui permette ça; ma caméra reposait sur une couverture repliée en tapon. Plusieurs longues expositions plus tard, j’étais gavé.

Ma créativité visuelle avait faim d’un fast-food nocturne. M’étendre sur l’asphalte… et me laisser nourrir…